Thaïlande : Le voyage de ma jeunesse

Rédigé par nicolas Aucun commentaire
Classé dans : Non classé Mots clés : aucun
On dit souvent que les voyages forment la jeunesse. Je suis plutôt d’accord avec cette expression, les voyages m’ont même appris à être beaucoup plus organisé. Il faut dire que mon manque criant d’organisation a bien failli me jouer un mauvais tour lors de mon voyage en Thaïlande !



La Thaïlande compte au nombre de mes premières destinations hors de l’Union européenne. Je pensais alors bien connaître les procédures, et j’étais un peu trop confiant en moi. Résultat ? J’ai frôlé le malaise quand, une dizaine de jours après l’obtention de mon visa, j’ai découvert l’existence de deux types de visa : le visa à entrée unique et le visa à multiples entrées. Et croyez-moi, quand vous avez prévu de faire un crochet par le Vietnam en tout début de séjour, ça change la donne !

Quel visa pour la Thaïlande ?

Il est important de bien se renseigner pour savoir quel visa correspond à votre situation. Le visa touristique est valable 3 mois après la date de dépôt, et il donne le droit à un séjour de 60 jours à partir de la date d’arrivée en Thaïlande. Attention : ce visa ne donne le droit d’entrer qu’une seule fois sur le territoire thaïlandais.

Le visa touristique à multiples entrées est plus permissif : sa validité est de six mois et la durée du séjour est de soixante jours par visite.

Pour les plus curieux, tout s’est bien fini pour moi, j’avais obtenu un visa à multiples entrées !

Ma découverte de Bangkok

Il aurait vraiment été regrettable que je ne puisse pas faire ce voyage, tant j’en garde d’excellents souvenirs, à commencer par Bangkok dont je vais vous parler ! J’ai eu de nombreux coups de cœur dans cette ville, et j’ai choisi de les partager avec vous. Cela vous donnera peut-être l’envie d’y aller si ce n’est déjà fait !
• Le parc Lumpini est un énorme espace de verdure situé en plein Bangkok Cet endroit est appréciable, et vous y croiserez aussi bien des locaux que des touristes. Côté curiosité, vous aurez certainement la chance de croiser d’énormes varans qui évoluent librement dans le parc. La première rencontre est assez impressionnante, il faut l’admettre et rester prudents. Pour ceux qui aiment bien le kitsch, les pédalos en forme de cygnes sont un passage obligé !
• Bangkok est surnommée la Venise de l’Asie, et pour se rendre compte que cette ville mérite bien ce surnom, il est nécessaire de s’accorder une balade sur les klongs, c’est-à-dire les canaux de la ville. C’est aussi l’occasion d’échapper un peu à la foule omniprésente, et de découvrir les maisons sur pilotis, à partir d’un autre point de vue.
• Le marché aux fleurs qui est ouvert 24h/24, donc pas d’excuse valable de le rater. Couleurs et odeurs à profusion… Il faut le vivre, cet endroit est indescriptible.
• Je ne peux évidemment pas parler de Bangkok sans parler des temples : j’ai essayé d’en faire le maximum mais ils sont très nombreux ! A mon compteur, je peux donc afficher les temples suivants : Grand Palace, Temple of the Emerald Buddha, Wat Arun ou encore What Pho.

Les temples sont évidemment magnifiques mais mes visites gardent une pointe d’amertume : les sites sont pris d’assaut par les touristes… Ajoutez à cela une chaleur accablante, et le tout devient vite peu supportable.
• Si comme moi, vous avez du mal à supporter la foule et la chaleur, ne faites pas pour autant une croix sur les temples. Allez simplement vous ressourcer ensuite à Bang Krachao. C’est tout simplement le poumon vert de Bangkok : un lieu hors de la ville qui permet de souffler un peu.
J’espère que tout cela vous aura donné l’envie de marcher sur mes traces !

A lire ausssi

https://www.i-travelled.com/un-voyage-en-thailande-a-gagner
http://www.jevoyagedurable.com/2019/01/28/comment-obtenir-un-visa-pour-voyager-en-thailande/
http://www.villa-impressionnistes.fr/2019/05/06/les-formalites-pour-venir-en-thailande/
https://jeunesenvacances.fr/divers/la-thailande-une-contree-extraordinaire/
https://idees-voyages.com/obtenez-un-visa-pour-votre-sejour-en-thailande-sans-difficulte/

Les commentaires sont fermés.